• Le trajet Etrembières - Treize-Arbres ou Veyrier - Treize-Arbres dure environ une heure, soit une demi-heure pour chaque branche de 3 km. Dès l'origine, le service comprend 15 allers-retours par jours en semaine et jusqu'à 20 les week-ends et jours fériés.

  • Le trafic marchandises est très faible: les six wagonnets, poussés par les automotrice, transportent principalement des matériaux nécessaires à l'entretien du réseau mais assurent aussi le ravitaillement du restaurant de la Gare des Treize Arbres.
    Nourriture, bois de chauffage et eau potable sont souvent présents. Tarif: 1F par kilomètre par tonne sur la ligne Etrembières - Treize-Arbres en 1891.

  • 1895 : très vite après son ouverture, le Chemin de Fer du Salève est une entreprise rentable : 1 F dépensé procure 1,36 F de recettes.

  • 1896 : 1F dépensé rapporte 1,75 F.

  • 1900 : 1F dépensé rapporte 1,77 F.

  • 1906 : 1F dépensé rapporte 1,75 F.

  • 1912 : la fréquentation de la ligne atteint son maximum avec 87 000 voyageurs par an.

  • 1913 : 1F dépensé rapporte 1,53 F.

  • 1914 : la première guerre mondiale provoque la fermeture de la frontière Franco-Suisse, la clientèle suisse déserte le Salève. Tout au long de la guerre, la faible exploitation s'accompagne d'augmentation de tarifs.

  • 1919 : retour à la normale et dernière augmentation de tarifs due à la guerre.

  • 1928 : la fréquentation n'est plus que de 62 039 voyageurs par an.