Lexique et memo



booster - boucle de retournement - centrale - compensation de charge - CV - DCC - décodeur d'accessoires - décodeur de locomotive - fonctions - Interface NEM - MOROP - pas/crans de vitesse - RAILCOM - règlage automatique ESU - reset du décodeur -



Booster:
L'intensité du courant traction qu'une centrale peut délivrer est limitée (3A pour une compact Lenz par exemple); dans le cas d'un réseau où de nombreux trains circulent en même temps, il peut être écessaire d'augmenter cette puissance en divisant le réseau en plusieurs parties qui devront être alimentés par des amplificateurs séparés de la centrale. C'est le rôle du booster.

Boucle de retournement:
En commande numérique, la polarité des rails n'influe pas sur le sens de marche de la locomotive car c'est le décodeur qui envoie le courant correct dans le moteur. On peut donc inverser la polartié du courant sous les roues du train sans en modifier la marche: la gestion est très facile.
Un module spécifique branché d'aune part sur le réseau et d'autre part sur la boucle de retournement, va détecter un court circuit lorsque le train franchit la zone de séparation et inverser immédiatement la polarité du circuit de la boucle. Le train continue comme si de rien n'était.
Principe de connexion.

Centrale:
Appareil qui alimente la voie en courant traction lui même porteur d'impulsion de commande. Elle est alimentée par un transformateur qui doit délivrer 15V alternatif.
Exemples: Lenz Compact, LZV100, Multimaus Roco, Ecos, Intellibox.
Principe de connexion.

Compensation de charge:
Dispositif électronique d'un décodeur qui lui permet de faire tourner un moteur à une vitesse constante quelle que soit la charge appliquée à la locomotive, en rampe ou en pente.
Les paramètres de la compensation de charge peuvent être règlés à l'aide de différents CV.

CV:
CV est l'abbréviation anglaise de "Configuration Variable" qui sont les paramètres inscrits dans une décodeur qui définissent son comportement.
Le CV 1 définit par exemple l'adresse de la locomotive, les autres CV peuvent être affectés à d'autres définitions suivant la marque du décodeur; ils peuvent être en lecture seule ou bien modificables par l'utilisateur. Certains CV sont été normalisés pour permettre l'interopérabilité entre les centrales et décodeurs des différentes marques.
Liste complète des CV normalisés. DCC:
Acronyme de Digital Command Control: norme de communication utilisée pour le contrôle des trains miniatures. Utilisée dans le monde 2 rails, elle est incompatible avec ses concurrents, notamment le système Marklin-Motorola.
Le DCC est un protocole de communication qui permet à une centrale uniquement d'envoyer des instructions à des décodeurs (de locomotives ou d'accessoires): il est unidirectionel. Il n'y a que lors de la programamtion d'un décodeur sur une voie de programmation que la centrale reçoit les acquitements de celui-ci.

Décodeur d'accessoires:
Carte électronique qui recoit les informations numériques de la centrale par l'intermédiaire des rails et transforme le courant en impulsions pour les signaux, les moteurs d'aiguillages. Permet de piloter l'ensemble des fonctions du réseau depuis un système DCC commun.
Principe de connexion.

Décodeur de locomotive:
Carte électronique placée dans la locomotive qui recoit les informations numériques de la centrale par l'intermédiaire des rails et des roues et transforme le courant en impulsions pour le moteur, l'éclairage ou le module sonore.

Fonctions:
Les décodeurs peuvent faire autre chose que de simplement gérer la vitesse du train: allumer les feux de la locomotive dans le bon sens, gérer l'éclairage, émettre des bruits. C'est autant de fonctions supplémentaires qui sont pilotables par la centrale via les touches de fonction.
Si la fonction 0 commande l'allumage des feux, les autres peuvent être branchées sur n'importe quel accessoire dans la locomotive.

Interfaces NEM (décodeurs):
La connectivité entre les décodeurs et les platines électroniques du matériel roulant ferroviaire miniature a été standardisée par la NMRA. Ces standards ont été repris en Europe par le MOROP sous la forme des normes NEM651, NEM652, NEM658, NEM660 et NEM662.

NEM651
6 broches
NEM652
8 broches
NEM658
PluX8/12/16/22
NEM660
21MTC
NEM662
Next18


MOROP:
Le MOROP s'occupe de la standardisation des normes européennes de modélisme ferroviaire. Il publie les normes NEM (Normes Européennes de Modélisme qui, au delà de l'aspect digital, couvrent l'ensemble des éléments constitutifs du matériel roulant.

Pas de vitesse:
En analogique, la manipulation du bouton du transformateur donne une infinité de réglages de tension possible (et donc de vitesse de la locomotive).

En numérique, la centrale donne l'ordre au décodeur d'appliquer une certaine puissance au moteur en 0 et le maxi (l'équivalent de 14V): cette plage d'utilisation peut être divisée en 14, 27, 28 ou 128 tranches (les pas ou crans de vitesse).
Plus il y a de pas, plus le réglage de la vitesse peut être fin: les centrales peuvent émettre sous les 4 modes mais certains décodeurs (Lenz parexemple) regroupent les modes par compatibilité.
La cuisine interne étant peu intéressante, il faut simplement retenir que le décodeur doit être réglé sur le même nombre de pas que la centrale. Si ca n'est pas le cas, il y a des sautes de vitesse et les feux de la machine clignotent.

RAILCOM:
La norme DCC prévoit que la centrale envoie ses ordres aux décodeurs mais ne prévoit aucune communication du décodeur vers la centrale. Un protocole supplémentaire "RAILCOM" à été implémenté pour permettre au décodeur d'envoyer des informations à la centrale comme son adresse, le nombe de fonctions etc.
RAILCOM est implémenté dans les centrales et décodeurs les plus récents fabriqués par ESU, Lenz, Uhlenbrock, Tams, Zimo.

Réglage automatique de la compensation de charge
Les décodeurs ESU permettent un règlage automatique des CV qui contrôlent la compensation de charge. Parfois, sans ces règlages, certaines machines ont des hocquets à l'arrêt et au démarrage.
Reset d'un décodeur
Il arrive que les tentatives de modification des CV de décodeur donnent des résultats inattendus. La solution la plus simple est de faire un reset du décodeur qui le remet dans sa configuration voulue par le fabricant: